Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Actus humanite.fr 27-05-2008

Prime pour l'emploi : Deux millions et demi de perdants ?

Le redéploiement de la prime pour l’emploi pour financer le futur revenu de solidarité active (RSA) va-t-il pénaliser plus de deux millions de personnes à revenus modestes ?

Déshabiller les personnes à revenus modestes pour aider plus pauvre encore. Cette riche idée du "Grenelle de l’insertion" est au coeur du financement du futur RSA, revenu minimum d’activité. Le RSA, co-financé par l’Etat et les départements, est censé garantir que le retour à l’emploi se traduit par une augmentation des revenus des personnes concernées.

Sauf que son financement par la réaffectation de la prime pour l’emploi (PPE) fait que, selon les projections, 2,5 millions de bénéficiaires de la prime pour l’emploi seront pénalisés pour financer le RSA. Selon les arbitrages encore en discussion, il suffira de toucher entre 1,2 et 1,4 SMIC pour perdre au change. Selon Martin Hirsch, environ 4,5 millions de personnes touchant moins d’un SMIC verront au contraire leur pouvoir d’achat amélioré.

Le Conseil d’orientation pour l’emploi (COE,organisme consultatif composé des partenaires sociaux, de parlementaires et d’experts), a mis en garde contre les risques d’effets pervers du dispositif de lutte contre le chômage. La CGT a estimé lundi que le RSA, où la collectivité prend en charge une partie de la rémunération du travail", "risque de modifier davantage le rapport de forces au bénéfice des employeurs". Il pourrait "produire un effet d’aubaine pour certains employeurs, en les incitant à pousser les salariés à accepter un temps partiel en contrepartie du RSA". Or, pour le syndicat, "ce dont souffre la France, c’est bien de l’insuffisance des emplois qualifiés et correctement rémunérés".


Tag(s) : #actualités nationales

Partager cet article

Repost 0