Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Débat d'Orientation Budgétaire jeudi 26 février GROUPE COMMUNISTE ET APPARENTE

 

Ce Débat d'Orientation Budgétaire se situe  dans une conjoncture économique, politique et sociale lourde de dangers et de conséquences pour des milliers de familles Vitrollaises.

La crise du capitalisme financier met plus que jamais en lumière les conséquences catastrophiques de la domination de la sphère de l'argent sur la société.

 

Face à l'effondrement de ce système économique et libéral, Nicolas Sarkozy et la quasi-totalité des dirigeants du capitalisme parlent « d'une crise de confiance sans précédent qui ébranle l'économie mondiale ».


Et bien évidemment, la solution qu'ils avancent est sans surprise : toujours moins de dépenses publiques, au mépris des conséquences dramatiques sur les services rendus aux habitants.

Dans sa volonté « d'associer les collectivités territoriales à l'effort de maîtrise des dépenses publiques », le gouvernement a un impératif : étrangler financièrement les collectivités locales pour les empêcher de mettre en œuvre des politiques de réponses aux besoins des habitants.

Dans ce contexte de crise, l'Etat poursuit son désengagement et les transferts de charges en direction des collectivités sans compensation financière intégrale. Cette réduction des dépenses publiques affecte de façon considérable les services publics. Alors que 73% des investissements en France  sont réalisés par les collectivités territoriales, quelle logique y a-t-il à affaiblir ces collectivités porteuses  d’investissement  et  de  services  rendus  à  l’ensemble  des populations ? Que dire de l’annonce de la suppression de la taxe professionnelle annoncée par Nicolas SARKOZY ? Ce nouveau cadeau aux entreprises aura des conséquences sur l’investissement des collectivités locales. Comment équilibrer le budget des communes, de  la  CPA ? Combien de villes vont être en dépôt de bilan ? Je souhaiterais d’ailleurs, compte tenu des sommes injectées par l’Etat dans le système bancaire, faire part à notre conseil  d’une proposition consistant à exiger l’obtention de prêt zéro ou très avantageux au profit de nos  projets d’investissement

  « Les caisses sont vides » annonçait, il y a quelques mois, le gouvernement depuis il a trouvé plus de 428 milliards d’euros et décidé d’employer cet argent, l’argent des Français, à renflouer le système qui a produit la crise en secourant d’abord les banques uniquement soucieuses de reconstituer leurs fonds propres et ce, sans contrepartie. Et tandis que nos concitoyens se serrent la ceinture, les entreprises du CAC 40, elles, affichent plus de 90 milliards d’euros de bénéfices dont 40 seront reversés sous forme de dividendes à leurs actionnaires.  Quel est le bien   fondé d’un tel plan de relance ?. C’est ce qu’ont exprimé, haut et fort, le 29 janvier dernier, retraités, travailleurs précaires, demandeurs d’emploi, mais aussi lycéens, étudiants, enseignants

. Nous leur renouvelons tout notre soutien. Et cette puissante journée syndicale unitaire est donc appelée à avoir des suites le 19 mars . Dans le récent sondage CSA, 62% des personnes considèrent que la politique économique du gouvernement ne permettra pas de « lutter efficacement contre la crise »

 

La situation est donc grave, car c'est le fond même du service public local qui est en cause

Il est intolérable que la crise du crédit, déjà réelle pour les collectivités locales, s'amplifie.
L'augmentation des taux d'intérêts des prêts peut entraîner une explosion des impôts locaux et le risque d'abandon pur et simple de projets utiles aux populations.

Parallèlement à cette crise et à ses conséquences, nous avons localement, dans notre ville, à faire face à une situation financière qui nécessite une vigilance de tous les instants.

 

Au regard des orientations que nous sommes en capacité de proposer en débat ce soir, de cette vision nouvelle de gestion de notre collectivité, des objectifs que nous avons mutuellement travaillés, d'un contexte économique et social que nous ne pouvons ignorer, le Groupe Communiste et apparenté, partage cette démarche et le contenu budgétaire présenté au débat ce soir.

 

Nous soutenons pleinement le choix de se doter de finances locales saines et maîtrisées, sans augmenter les impôts des ménages. Nous rappelons au passage que par la voix de nos députés nous revendiquons une réforme de fiscalité locale qui donnerait une véritable bouffée d'oxygène aux collectivités.

Nous ne pouvons que nous satisfaire des mesures qui  répondent aux besoins des Vitrollais sur l'éducation, l'enfance et les familles, les personnes âgées ,  pour le commerce et le développement économique, la culture et le sport ; Vitrolles est bien dans une logique anti crise offensive et ambitieuse

Le Groupe Communiste et apparenté, au regard du contenu novateur du document, du respect des engagements pris devant les Vitrollaises et les Vitrollais, approuve donc ses orientations et se félicite d'avoir pu contribuer au travail collectif nécessaire pour son élaboration.


Je tenais également au nom de mon groupe, à remercier les services pour le travail énorme réalisé

 

 

 

Tag(s) : #Vitrolles

Partager cet article

Repost 0