Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

manuel-valls-lors-de-l-universite-d-ete-du-medef-le-27-aout.jpg

La démission du gouvernement Valls est un terrible constat d’échec. La politique mise en œuvre depuis cinq mois n’obtient aucun résultat. La France s’enfonce dans la crise parce qu’elle s’enfonce dans l’impasse de l’austérité, de la baisse des salaires et du pouvoir d’achat, des cadeaux sans contrepartie aux dividendes et au capital (plus de 90 milliards d’euros). Incapable de rassembler les Français, la gauche et même les socialistes sur cette politique, Manuel Valls vient pourtant de recevoir le mandat du président de la République de persévérer avec un gouvernement  à  droite toute !.

L’autoritarisme et fuite en avant sont donc la seul ligne de conduite de cet équipage. L’échec sera une nouvelle fois au rendez-vous. Il n’est pas possible de laisser faire car le prix à payer pour le pays est déjà et sera plus lourd encore. Devant tant de dogmatisme et d’inconscience, de mépris pour les électeurs, les paroles critiques, si justes soient-elles, ne suffiront pas. Le temps est venu pour tous ceux qui refusent ce cap suici­daire d’entrer en action, de débattre et d’agir en commun, de rassembler la gauche et le peuple pour construire une autre politique, avec une autre équipe, décidée à renouer avec les exigences de redressement social et de justice fiscale, de lutte contre les gâchis de la finance, de créations d’emplois utiles aux services publics, au logement, à l’industrie et à la transition écologique, de refondation démocratique de la République.

Les communistes appellent à la convergence et à la mobilisation contre les mauvais coups qui s’annoncent, et à la construction d’un projet politi­que de gauche alternatif

Tag(s) : #Vitrolles

Partager cet article

Repost 0