Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

conseil-municipal-2008-vitrolles.JPGLa Provence fait un état des lieux à 9 mois  prochaines municipales :

 

Un match d'hommes ! À moins qu'une femme ne monte sur le ring pour semer le trouble. C'est le combat qui s'annonce pour les prochaines élections municipales. À moins d'un an maintenant de cette échéance, les lignes bougent dans le microcosme politique vitrollais. Entre annonces, désistements, interrogations, stratégies déconcertantes, retournements de situations... en quelques semaines l'horizon s'est quelque peu éclairci. 

La reconquête Messika

Le premier à être sorti du bois et à avoir déjà enfilé les gants de boxe bleu Marine n'est autre que Pierre Messika, un ancien proche des Mégret. Présenté officiellement en début de semaine par Stéphane Ravier, secrétaire départemental du Front national, cet ancien conseiller municipal d'opposition de Rognac - qui a adhéré au parti de la flamme en 1995 - n'est pas un tendre. De la frange dure du FN, plus lepéniste que mariniste, Pierre Messika est déjà prêt à "faire le coup-de-poing" pour la reconquête du "laboratoire du FN".

Exit donc, Adrien Rondini. L'ancien candidat à la cantonale qui se voyait déjà tête de liste avait jeté l'éponge quelques semaines plus tôt, poussé vers la sortie. "Out" aussi Alain Césari, sur lequel certains misaient également. "Mais il ne faut pas confondre les désirs de certains et mes aspirations", nous a-t-il confié, au détour d'une cérémonie.

Division à droite

Élu dans le groupe du Rassemblement des droites vitrollaises, dans l'opposition depuis de - trop - nombreuses années semble-t-il, l'ex-adjoint au personnel de Catherine Mégret, pourrait bien raccrocher, sans même livrer une dernière bataille. S'envole avec lui la stratégie d'un grand rassemblement des forces de droite, qui aurait pu naître, entre autres, avec les autres membres du groupe RDV, et notamment son leader. Toujours présent dans le paysage politique vitrollais, Christian Borelli qui devait, un temps, rester en retrait en faveur de son poulain Rémi Guilabert, pourrait bien tenter un nouveau round.

Si Rémi Guilabert a clairement fait savoir, il y a quelques mois, qu'il serait candidat à la candidature UMP, pour tenter de mener une liste d'ouverture, cette option semble perdre de sa réalité. Quelques proches parlent même d'un désaveu des militants. Absent des grandes manifestations, il se fait très discret tandis qu'apparaît sur des panneaux d'affichage de libre expression le visage de Christian Borelli, pour annoncer la mise en ligne du site internet. Tentative pour brouiller les pistes? Pied de nez à son ancienne colistière Bonnie Aleman? Les guéguerres personnelles pourraient venir peser sur le scrutin. 

Surtout que l'ancienne colistière avait laissé planer le doute d'un éventuel retour sur la scène politique, après sa démission du conseil municipal il y a plus d'un an. Bien présente à toutes les réunions publiques, Bonnie Aleman pourrait partir derrière Jean-Claude Faradian, dont le nom se fait de plus en plus présent. Le directeur du site d'Eurocopter à la Courneuve aurait demandé sa mutation pour se consacrer aux affaires vitrollaises, "dans un esprit d'apaisement, qui rassemble vraiment largement".

La liste se voudrait d'ouverture, apolitique, rassemblant des personnes de la société civile, d'anciens socialistes déçus ou des FN partageant les mêmes valeurs que celles qui seront portées pour la ville. Mais une liste toutefois fortement marquée à droite, puisque Jean-Claude Faradian devrait également demander l'investiture UMP, pour éviter à tout autre candidat de l'obtenir.

Dans cette équipe, l'ex-UDI Philippe Bizouard, proche d'Alain Césari mais aussi de Bonnie Aleman, pourrait avoir un rôle à jouer, à condition qu'il en ait l'envie et surtout qu'il choisisse définitivement son camp !

En Vert et contre... qui ?

Ce n'est sans doute pas à la porte des Verts qu'il ira taper, quoiqu'en politique tout est possible. La stratégie de départ d'Europe-Ecologie Les Verts qui consistait à désigner en interne trois hommes et trois femmes pour rallier une liste de gauche est désormais caduque. Éric Sirben l'a récemment annoncé sur son compte Twitter puis nous l'a confirmé: "Europe-Ecologie les Verts se lance seul, finalement".

Le responsable de la section locale n'a jamais caché son souhait d'être tête de liste, mais devra passer l'épreuve d'une "primaire" qui permettra de choisir les deux premiers de la liste (un homme et une femme). Il reviendra ensuite au comité politique régional du parti de trancher entre ces deux candidats. Si on en arrive là...

Loïc Gachon "serein"

Mais aucune discussion n'est fermée avec les socialistes, ni même le Front de Gauche, qui est également sorti de l'ombre avec ce "tweet" de Malik Mersali qui, pour ne pas rester dans les cordes, déclarait qu'une liste du FDG paraissait "inéluctable". Un choix également dicté au niveau national mais qui n'est pas clairement tranché à Vitrolles où le débat existe au sein du Front de gauche, d'autant que le parti compte des élus dans la majorité actuelle. La décision de constituer ou non une liste au premier tour, devrait être actée "collectivement" avant la fin du mois. Resterait alors à savoir qui conduirait cette liste FDG...

Dans ce contexte, Loïc Gachon pourrait ainsi se trouver isolé. Par ailleurs, des élus avouent à demi-mot ne pas vouloir repartir, quand d'autres - des personnalités visibles et investies sur le territoire - se disent prêts à tenter l'aventure, apportant incontestablement du sang neuf et du dynamisme à une équipe municipale parfois dépassée.

Le premier magistrat dit avoir actuellement trop de travail pour se projeter dans la campagne, mais n'a pas changé d'un iota en se disant toujours aussi "serein". Pour combien de temps ? Dans ce match qui s'annonce de longue haleine, qui se couchera au premier tour ? Qui sera battu par K.-O. ? Qui remportera le titre de maire de Vitrolles

....Narjasse KERBOUA et Mickael LEVY   SAMEDI 15 JUIN 2013

 

A LIRE dans la Provence ETANG  

 

Tag(s) : #Vitrolles

Partager cet article

Repost 0